Voyages

Un week-end à Helsinki

Hei! Mitä kuuluu? Dans cet article, je vous embarque avec moi à Helsinki. Je vous avais publié un article sur ma Winter Retreat dans la campagne finlandaise, mais je ne pouvais pas aller en Finlande sans visiter sa capitale.


Premier jour. Vendredi 20 janvier 2017. Nous arrivons à l’aéroport Helsinki-Vantaa après un peu plus de trois heures de vols depuis Paris, avec la compagnie Norwegian. Nous sommes en hiver, et mon premier pas sur le sol finlandais fut sensationnel; il fait bon, ici. Ce froid sec me convient bien. Nous avons déboursé 5€ pour un ticket de bus qui nous emmène dans le centre ville de Helsinki en 30 minutes (n’oublions pas qu’à Paris, le ticket de RER coûte 10€). Notre airbnb se situe dans le quartier de Kallio, le soit disant quartier festif de la capitale, le « marais » finlandais. Les clefs de l’appartement nous attendent dans un R Kioski (l’équivalent du Seven Eleven), c’est très pratique.

L’appartement fut difficile à trouver, malgré les cubes lumineux pour indiquer les numéros des portes. Ce bâtiment a vraiment des influences soviétiques, et j’ai adoré l’ascenseur, flippant. Avant d’entrer dans le hall, il y a une ‘brosse à chaussures’ afin d’enlever la neige et ne pas la répandre partout sur le sol. Kallio est un quartier calme, en fait. Je n’ai pas trouvé le côté festif et vivant. Par exemple, pour trouver un restaurant, c’est tellement difficile… il n’y en a juste pas. Heureusement, le S Market est là, et il ferme tard. A noter qu’en Finlande, la vente d’alcool est autorisée de 9h à 20h. Les magasins ne proposent d’ailleurs que de la bière ou des alcools à taux moyens.

Deuxième jour. A l’attaque ! Il fait beau, le ciel est dégagé, le soleil tape gentiment sur nos visages. Destination le centre ville après deux arrêts de métro, ultra rapide. Nous nous arrêtons à l’arrêt de l’Université d’Helsinki, qui est incroyablement moderne, j’avais tellement envie d’y entrer ! Mais pas le temps de niaiser, il est 9h, et j’ai envie de profiter de Helsinki tant qu’il fait jour. Le premier stop fut pour la bibliothèque nationale de Finlande. L’entrée est gratuite. Il faut cependant laisser nos manteaux et sac à dos dans une pièce à côté de l’entrée, non fermée. Ici, en Finlande, les gens se font confiance et n’ont pas peur de se faire voler. La bibliothèque est magnifique et ancienne, il y avait aussi de très vieilles éditions de Thomas More.

Notre grosse claque fut la cathédrale luthérienne ‘Helsingin tuomikirkko’. Elle est blanche, comme immaculée, imposante. Elle en jette. L’entrée est également gratuite. L’intérieur est… épuré, minimaliste, sans superflu. Tout le contraire de l’église orthodoxe russe Uspenski qui se trouve à quelques minutes de là. J’adore cette architecture bien russe, avec les murs en briques rouges. L’intérieur est très bling-bling, doré à souhait, avec un bleu nuit très profond, des tableaux partout… très chargé !

L’après-midi, nous nous rendons sur la place du marché central ‘Kauppatori’ pour acheter nos billets de ferry, direction l’île forteresse Suomenlinna ! En attendant l’arrivée tardive du ferry, nous allons faire un tour au foodhall ‘Vanha kauppahalli’, qui est la plus ancienne hall de Helsinki. Vous connaissez ma passion pour les foodhall, ce fut un vrai délice pour mes yeux et mes papilles, j’étais en extase complète devant tous ces mets qui s’offraient à moi. J’ai adoré et je vous recommande vivement d’aller déjeuner là-bas si vous êtes dans le coin.

Après une traversée de 10 minutes en ferry, nous arrivons à Suomenlinna. Il est 15h et le soleil ne va pas tarder à se coucher (vive l’hiver nordique!). Nous sortons des sentiers battus pour ne pas suivre la horde de touristes qui nous précèdent. Se perdre sur cette petite île pour faire un détour pour aller… eh bien, aucune idée. Il y avait une jolie église, d’antan, mais elle n’existe plus malheureusement. Nous grimpons encore un peu et nous arrivons sur des rochers, en face de la mer baltique. Le coucher de soleil nous a forcé à nous arrêter, nous asseoir, et profiter tout simplement de ce spectacle sublime que la nature nous livrait.

En rentrant sur le continent quelques heures plus tard, nous marchons longuement pour rejoindre le café Mummin, repéré un peu plus tôt. Le café est bien décoré, ce n’est pas pour rien qu’on vante le design finlandais ! Je commande un chocolat chaud et un Runebergintorttu, une pâtisserie finlandaise exquise à base d’amande, de rhum et d’épices qu’on ne sert qu’à cette période de l’année. En effet, le poète national de Finlande, Runeberg, adorait ces gâteaux, que sa femme lui faisait. Depuis, on en sert fin janvier/début février, pour son anniversaire. Quelle générosité, ces finlandais!

Le lendemain, c’est dimanche. Il fait encore beau, nous sommes bénis. Nous nous dirigeons vers le nord de Helsinki pour faire du ski de fond ! Après 20 minutes de bus (le 66K), nous arrivons à Paloheinä, une ‘station’ de ski. Tous les finlandais sont au rendez-vous ! Pour 22€, louez tout l’équipement et l’accès aux pistes pour 3h (largement suffisant si vous êtes débutants). Je n’avais jamais skier de ma vie, et l’expérience fut si trépidante ! Le ski de fond, c’est faire du ski sur un sol plat… alors il faut faire travailler ses jambes, ses bras (toute son âme et tout son être…) pour avancer, et essayer de ne pas créer des bouchons. Nous nous enfonçons ensuite dans la forêt. Wow ! Ca change tellement des images du ski normal à la montagne. Là, nous sommes en pleine nature, et c’est un régal. Enfin, sauf pour les chutes quand il y a des pentes… attention, à la vitesse, quand on n’y est pas habitué !

En rentrant, bien qu’exténués, nous allons faire un peu de shopping dans le centre ville, pour finir dans un sauna à Kallio. Le week-end d’après, de retour sur Helsinki pour une courte période, nous avons visité l’église Temppeliaukio… construite dans de la roche. Intéressant.

En bref. La Finlande. C’est juste, magique.

Destination que je recommande à 100%, à visiter en hiver (si vous n’êtes pas trop peureux du froid et de la neige).


A bientôt !

Amy.

Les photos en HQ sur mon flickr!

 

PS: Non, tous les finlandais ne sont pas grands et blonds. Si vous voulez vous rincer l’oeil, allez voir plutôt en Norvège!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s