Voyages

Un week-end à Amsterdam

Hej! En décembre 2016, j’ai passé un week-end de trois jours à Amsterdam avec ma meilleure amie, ici nommée Ana. Après une course effrénée dans le métro parisien, nous prenons place à bord du Thalys pour trois heures de train. Nous arrivons dans un Amsterdam gris et venteux, tout en appréciant l’architecture de la gare Amsterdam Centraal, mélange de gothique et de style néo-renaissance. Ce grand bâtiment, construit à l’époque sur trois petites îles, est le lieu de passage le plus fréquenté de la ville.

Après cette première découverte, nous nous enfonçons dans les ruelles d’Amsterdam. L’objectif est de se perdre et de profiter de la ville tout en découvrant de petits coins cachés. Nous nous arrêtons dans un café au bord du canal, Coffee Company, pour nous poser et boire un petit chocolat chaud. Amsterdam regorge de cafés avec une ambiance cosy. J’adore.

Nous avons continué à marcher jusqu’à notre hôtel qui se trouvait juste à côté du Heineken Experience ! Ce fut une trèèèès longue trotte à travers cette ville… mais j’ai beaucoup apprécié cette balade dans les rues d’Amsterdam. Les maisons au bord des canaux, reflets de la bourgeoisie du Siècle d’Or, sont un régal pour les yeux. Elles sont étroites, très hautes, avec des couleurs riches et variées, souvent en briques rouges, typiquement néerlandaises. En allant vers l’hotel, nous passons devant le Waag, situé sur la place du Nieuwmarkt, qui est la plus ancienne porte médiévale de la ville. Nous passons dans une des rues commerçantes pour arriver au Munttoren, la Tour de la Monnaie, puis au Bloemenmarkt, le marché aux fleurs de Singel. Le marché aux fleurs est assez petit, on y vend essentiellement des bulbes de tulipes et des mini-cactus aux couleurs éclatantes.

Le lendemain matin, nous visitons le musée Van Gogh, qui se trouve à 10 minutes à pied de notre hôtel. Ce musée se trouve juste à côté du Rijksmuseum que nous ne visitons malheureusement pas. L’accès à la culture n’est pas donné à Amsterdam. L’entrée de ces musées coûte 17€ chacun. Etant encore étudiantes et habituées aux musées gratuits en France, c’était un peu too much pour nous. Le musée Van Gogh était intéressant, j’y ai découvert de très beaux tableaux, comme « Almond Blossoms » et « Flowering Orchards », mais selon moi, ses plus belles oeuvres sont au musée d’Orsay à Paris. Le Rijksmuseum est un bâtiment très imposant et impressionnant, dessiné par Pierre Cuypers, le même architecte de la gare centrale. Vers midi, une foule de touristes tentent de se prendre en photos devant le fameux « IAMSTERDAM ». Nous décidions de revenir le lendemain matin quand le lieu serait déserté (malignes, n’est-ce pas?).

Nous passons l’après-midi à marcher… encore, et encore. Un petit détour au Vondelpark pour rejoindre De Hallen, situé à l’ouest de la ville, sur la place Bellamy. Ce foodhall était un peu loin mais je ne regrette pas y être allée. Depuis Copenhague, je développe une obsession pour les foodhalls et j’avais réellement envie de visiter cet endroit. Nous avons acheté des mets dans trois stands différents : du poulet frit coréen, une flammekueche et des boulettes hollandaises au De Ballenbar, que j’ai adoré. Le foodhall est bondé mais l’ambiance est toujours au rendez-vous. C’est un bon endroit où déjeuner à Amsterdam.

Le soir, nous nous baladons, avec les recommandations de mes amies néerlandaises, pour assister/admirer le Amsterdam Light Festival. Ce sont des installations lumineuses avec beaucoup d’effets qui sont un peu éparpillées dans la ville, au bord de l’eau, dans des parcs… c’était sympathique et amusant. Le lendemain, notre dernier jour, nous retournons dans les rues commerçantes faire du shopping, gouter du gouda du pays. Puis, nous tombons dans le quartier rouge, et quelle surprise de surprendre des femmes en sous-vêtements derrière des fenêtres, attendant sagement des clients… à dix heures du matin. Nous finissons par prendre un ferry pour se balader dans le Noord, mais il n’y a rien à faire et rien à voir là-bas.


Voici ce que je n’ai pas vraiment apprécié : l’accès à la culture est très cher, ce que je trouve fort dommage pour les touristes qui cherchent autre chose que des prostituées et de la weed. D’ailleurs, l’odeur de weed à neuf le matin dans la rue, c’est vraiment moyen et ça donne mal à la tête. A part se balader, il n’y a pas grand chose à faire ou à voir. Je ressors de ce week-end un peu déçue d’Amsterdam.

Pour terminer sur une note un peu plus positive, ce que j’ai aimé à Amsterdam sont l’architecture et les cafés cosy nichés un peu partout dans la ville!


Et vous ? Y êtes-vous déjà allé ? Qu’avez-vous apprécié de cette ville ?

xx Amy

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s