Voyages

Winter Retreat en Finlande

Lake - Finnish Countryside

Hei ! Je reviens avec un article pour vous parler de mon voyage en Finlande. Comme j’apprends le finnois à la fac, j’avais envie de découvrir la culture finlandaise, au pays, et en hiver, c’est pourquoi durant notre pause inter-semestre, j’ai sauté sur l’occasion pour y aller.

Pourquoi l’hiver et non pas le printemps ou l’été, quand il fait un peu plus chaud ? Eh bien, j’aime visiter les pays nordiques en hiver, quand le paysage est parsemé de neige, quand le soleil pointe son nez seulement cinq heures par jour, et ressentir le froid sec… entre autres. Tout le monde me faisait remarquer à quel point j’étais folle de vouloir y aller à cette période-là. Oui mais bon, j’ai survécu à l’hiver norvégien, alors l’hiver finlandais, ça semble être également surmontable. Les températures sont assez semblables (entre 5°C et -10°C). Je trouve aussi que le paysage hivernal est très différent du paysage estival. Il faudra probablement que j’y retourne en été.

J’ai donc décidé de faire une Winter Retreat en ce début d’année. Cette idée me trottait dans la tête depuis déjà un long moment. J’en avais envie, et j’en avais besoin. Passer une semaine dans une cabane, à la campagne, sans internet, sans voisins, rien que moi, mon amoureux, s’adonner aux arts, dans le calme et la solitude. L’environnement était vraiment propice à la création. Il suffisait juste de regarder dehors, sortir, se balader, et voilà, l’inspiration pointait son nez.

Je me rappelle encore du ciel bleu, les sapins verts, rouges et blancs, le lac gelé recouvert de neige, les traces de pattes des chats sur la neige, les rayons de soleil sur mon visage. Je ferme les yeux, et je me revois assise sur le traineau, à méditer autour de cette nature si belle, si poétique.

Le chalet où j’ai vécu durant ma Winter Retreat a été réservée sur Airbnb et se trouvait à 3h de bus de Helsinki. Après 10 minutes de voiture, s’éloignant de la ville, j’arrive enfin. Il y a un chalet avec chambre, cuisine et salon équipé d’une cheminée. Pour aller aux toilettes, il faut sortir, contourner le chalet, et trouver la cabane rose et verte qui renferme des toilettes biodégradables. Un peu plus loin, au bord du lac se trouve un sauna, et une pièce d’eau pour se laver. Il faut chauffer la grande bassine d’eau avec du bois. A côté, il y a un grill house très cosy. Evidemment, tout était en accès libre, en plus du lac, et des forêts avoisinantes.

Ma journée type se déroulait ainsi : je me levais, je m’habillais en vitesse pour aller aux toilettes, et croyez-moi, sortir à -5°C dès le réveil, ce n’est pas toujours facile. Ensuite, je prenais un gros petit-déjeuner pour tenir jusqu’au midi. Une fois la vaisselle faite, je me promenais en forêt en faisant attention de ne pas croiser un loup ou un ours… ou ne pas tomber dans la neige. Je n’oublierai jamais ces promenades, ces souvenirs sont trop précieux à mon coeur. De retour au chalet, je déjeunais tranquillement. Ensuite, mon compagnon de route me laissait pour aller observer la végétation (en particulier la mousse… ne le jugeons pas!), prendre des vidéos, faire chauffer le sauna… et puis moi, je lisais ou j’écrivais. Posée devant la fenêtre, parfois avec un thé mummin en main, parfois avec un bon glögi bien chaud. J’écoutais souvent le silence qui m’apportait une certaine sérénité, mais il m’arrivait aussi d’écouter du Sibelius (comment ça ? cliché ?).

Le sauna est une expérience bien finlandaise et il faut absolument la vivre. On souffre un peu parce qu’il fait un peu 100°C (voire 180°C) dans la petite cabine. Mais qu’est-ce que ça fait du bien à la peau! Je n’ai pas osé plonger dans l’eau glacée entre quelques saunas… mais j’ai fait l’effort de me rouler dans la neige au moins une fois. La sensation était bizarre, mais assez drôle. J’entendais la neige crépiter au contact de ma peau encore chaude. ‘Bref, je suis allée au sauna presque tous les jours.’

Je ne regrette pas une seule seconde ce séjour dans la campagne finlandaise. J’ai appris à apprécier les petits plaisirs de la vie, mon coeur s’est animé à chaque balade en foret, j’ai couru sur le lac gelé, je n’ai pensé à rien d’autre qu’à moi, ma vie, mon avenir, mes projets… Tous mes soucis sont restés en France, loin de moi. Bon dieu, qu’est-ce que ça fait du bien de prendre du temps pour soi. De vivre, tout simplement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s